Les Interventions

La chirurgie de la glande thyroïde et des parathyroïdes

Thiroide (deleted 7857ee7f24c703f9f20a3d3c9bcddbc7)

La thyroïde est une glande endocrine (elle produit des hormones) située à la base du cou. Les quatre glandes parathyroïdes sont situées à proximité de cette glande thyroïde et sont responsables de l’équilibre phospho-calcique de l’organisme.

Des troubles de la glande thyroïde existent, et on distingue :

  • Une augmentation anormale de volume de la glande thyroïde (goitre thyroïdien)
  • L’apparition de nodules dans la glande thyroïde

Ceci peut s’accompagner de troubles de régulation des hormones thyroïdiennes (hypo ou hyperthyroïdie).

La chirurgie de la glande thyroïde peut s’adresser à un seul côté de la glande (lobectomie thyroïdienne) ou la totalité de la glande thyroïde (thyroïdectomie totale).

La chirurgie de la glande thyroïde et des glandes parathyroïdes se pratique en général sous anesthésie générale.
Les risques chirurgicaux vous sont exposés lors de la consultation auprès du chirurgien ORL.

THYROIDECTOMIE/LOBECTOMIE THYROIDIENNE

Déroulement de l’intervention

L’intervention a lieu sous anesthésie générale, en hospitalisation : l’entrée à la clinique se fait en général le matin de l’intervention (une entrée la veille de l’intervention est possible dans certaines conditions) sauf indication contraire de la part du chirurgien, et la sortie se fait au mieux le lendemain de l’intervention. Une surveillance rapprochée dans une unité de soins continus a lieu pendant la nuit succédant l’intervention (risque d’hématome).

Votre heure d’arrivée précise à la Clinique vous sera communiquée la veille de l’intervention (par SMS ou par téléphone).

Suites opératoires

Elles sont en général simples. L’alimentation se fait initialement avec des consistances mixées ou moulinées.

La sortie a lieu entre le 1er et le 3ème jour post opératoire, selon le geste pratiqué.

Un arrêt de travail allant de 15 jours à 1 mois est prescrit à la sortie par le chirurgien.

Le chirurgien est revu dans les 10 à 15 jours après l’intervention (contrôle de la cicatrice, contrôle éventuel de la prise de sang, résultats des analyses de la thyroïde).

L’endocrinologue ou le médecine généraliste est revu 1-2 mois après l’intervention (avec un contrôle biologique des hormones thyroïdiennes).

Risques chirurgicaux et prévention des risques

  • proximité avec le nerf récurrent : le nerf laryngé inférieur (nerf récurrent) sert à contracter certains muscles du larynx et à mobiliser les cordes vocales. Il est repéré durant l’intervention. Le Dr Lorentz utilise un monitorage per-opératoire du nerf récurrent : c’est un système branché sur la sonde d’intubation qui permet de capter le mouvement des cordes vocales. Lorsque le nerf est repéré, on vérifie son intégrité par une stimulation de faible intensité pour ne pas léser le nerf (0,6 mA)

 

  • proximité avec les glandes parathyroïdes

CHIRURGIE DES GLANDES SALIVAIRES

Cancérologie ORL

Les cancers ORL sont fréquemment liés à la consommation de tabac et/ou d’alcool, mais peuvent survenir aussi sans aucun de ces facteurs.

L’annonce de ce diagnostic sera fait par votre chirurgien ORL. Le cancer n’est pas une fatalité. Son diagnostic impose de faire différents examens qui vous seront prescrits par l’ORL avant de débuter tout traitement.

Le bilan initial se nomme « bilan d’extension » et a pour but de déterminer le stade de la maladie, son extension éventuelle et la présence éventuelle d’autre maladie cancéreuse. Il permet aussi d’avoir une certitude dans le diagnostic (de faire une biopsie) et de déterminer la meilleure solution pour traiter la maladie.

Votre chirurgien ORL est là pour la prise en charge technique de cette maladie mais aussi pour répondre à vos questions, quelles qu’elles soient.
Le traitement fait appel à une association de traitements le plus souvent : intervention chirurgicale, radiothérapie ou chimiothérapie. Le but du traitement est de vaincre la maladie, tout en préservant au maximum les fonctions de phonation (parler par les voies naturelles, et avec une voix socialement acceptable), de déglutition (manger par les voies naturelles), et de respiration.
La chirurgie est variable selon la taille de la tumeur, sa localisation et selon le patient. Votre chirurgien ORL est là pour vous expliquer simplement les conséquences de l’intervention, les suites et les soins après la chirurgie.
Une consultation auprès d’un diététicienne, d’une psychologue et une consultation d’aide à l’arrêt du tabac vous seront proposées éventuellement pour améliorer la prise en charge avant et après l’intervention.

Intervention-FotoliaComp_71900971_Pdr5DD6JjAjg1TSX0wetoKdsetL2ckmr_NW40

L’activité de cancérologie ORL des VADS est assurée au sein de la Clinique Louis Pasteur d’Essey les Nancy.

La chirurgie des tumeurs cutanées de la face et du cou est assurée au sein de la clinique Louis Pasteur d’Essey les Nancy et de la Clinique Jeanne d’Arc e Lunéville.

Le cabinet de chirurgie ORL est le seul cabinet libéral aujourd’hui à proposer une prise en charge thérapeutique de cette activité de cancérologie ORL. Aucun dépassement d’honoraires ne sera demandé en consultation et pour toute intervention dans le cadre de cette pathologie en particulier.

Cette activité de cancérologie est exercée au sein de la Clinique Louis Pasteur depuis 2011, et la renommée et le travail de l’équipe chirurgicale a valu à la clinique Louis Pasteur son entrée dans le classement du Point en 2015.

La prise en charge d’un cancer des voies aéro-digestives supérieures (cancer ORL) débute toujours par un bilan d’extension : scanner du cou et du thorax, examen ORL sous anesthésie générale, fibroscopie de l’oesophage et de l’estomac, et d’autres examens éventuels qui ne sont pas systématiques (PET scanner, IRM).

Le but de ce bilan est de mieux connaître l’extension de la maladie, d’avoir une certitude du diagnostic par la biopsie, et de définir le traitement optimal, adapté à chaque patient et à chaque cancer ORL.

Trois traitements sont possibles, et seront le plus souvent associés :

  • la chirurgie
  • la radiothérapie
  • la chimiothérapie

L’équipe chirurgicale est là pour vous expliquer la prise en charge globale de votre cancer ORL. Si à l’issue du bilan, une chirurgie est proposée, l’intervention, ses suites immédiates, ses éventuelles séquelles pour parler, respirer et manger, vous seront clairement expliquées par votre chirurgien ORL. N’hésitez pas à nous faire part de vos interrogations par rapport à l’intervention, à votre hospitalisation, et aux conséquences de la maladie.

Toutes les décisions de traitement ont lieu  lors de réunions de concertation pluridisicplinaire ou les décisions sont prises de façon collégiale, en collaboration avec des confrères radiothérapeutes et chimiothérapeutes (oncologues).

le point 2015

Chirurgie du nez et des sinus

Interventions-Sinus2

La chirurgie du nez a pour but de modifier l’anatomie du nez pour favoriser une respiration aisée par le nez de façon naturelle.

L’intervention peut toucher uniquement par la partie cartilagineuse du nez (la cloison) : c’est la septoplastie, qui ne modifie pas l’aspect esthétique du nez mais rétablit une filière respiratoire correcte. Cette intervention est prise en charge par la Sécurité Sociale, hors le dépassement d’honoraires du chirurgien.

L’intervention peut nécessiter un geste sur les os propres du nez, dans les nez très déviés, modifiant ainsi l’aspect esthétique du nez (septorhinoplastie à but fonctionnel). Cette intervention est soumise à entente préalable de la Sécurité Sociale.

La chirurgie des sinus s’adresse aux patients porteurs :

  • d’une sinusite chronique, résistante au traitement médical, d’origine bactérienne ou mycotique (aspergillome)
  • d’une polypose naso-sinusienne résistante au traitement médical ou de stade avancé.

Un scanner des sinus est réalisé avant toute chirurgie sur les sinus, scanner parfois complété par une IRM.

Toutes les informations relatives à la chirurgie du nez et des sinus vous seront données par l’équipe chirurgicale ORL du cabinet, concernant les risques de la chirurgie, les modalités de l’hospitalisation, et les soins post opératoires.

Chirurgie pédiatrique

La chirurgie pédiatrique ORL pratiquée au cabinet concerne :

  • La chirurgie des végétations (tissu de défense contre les infections, situé au niveau du nez, derrière le voile du palais)
  • La chirurgie des amygdales (tissu de défense contre les infections, situées dans le fond de la gorge)
  • La pose d’aérateurs trans-tympaniques (drains fichés dans le tympan)
  • Les oreilles décollées
Animal, baby, care.

ADENOIDECTOMIE (intervention sur les végétations)

Déroulement de l’intervention

L’intervention a lieu sous anesthésie générale, en ambulatoire : l’entrée à la clinique se fait le matin tôt, vers 7h, et la sortie se fait dans l’après midi, sauf indication contraire de la part du chirurgien

Suites opératoires

Elles sont en général simples. L’alimentation se fait normalement, et le retour à l’école peut avoir lieu le lendemain ou le surlendemain de l’intervention.

Le chirurgien est revu 1 à 2 mois après l’intervention.

Les amygdales sont situées dans la cavité buccale et sont responsables de la défense contre les agressions de l’environnement. Elles sont parfois augmentées de volume ou infectées de façon chronique, nécessitant leur ablation (amygdalectomie).

Cette chirurgie courante se pratique sous anesthésie générale uniquement. L’hospitalisation se fait en général en ambulatoire (entrée le matin, sortie le soir).

Le risque de cette chirurgie est la chute d’escarre, qui peut survenir entre le 6ème et le 10ème jour post opératoire et qui se traduit part un saignement de sang rouge extériorisé par la bouche.

Tout saignement par la bouche de sang rouge après une chirurgie des amygdales nécessite une consultation en urgence auprès du chirurgien ORL.

PARACENTESE/POSE D’AÉRATEURS TRANS-TYMPANIQUES (DIABOLOS)

Déroulement de l’intervention

L’intervention a lieu sous anesthésie générale, en ambulatoire : l’entrée à la clinique se fait le matin tôt, vers 7h, et la sortie se fait dans l’après midi, sauf indication contraire de la part du chirurgien.

Chez l’adulte, l’intervention peut avoir lieu sous une courte sédation (neuroleptanalgésie).

Suites opératoires

Elles sont en général simples. L’alimentation se fait normalement, et le retour à l’école peut avoir lieu le lendemain ou le surlendemain de l’intervention.

Il est impératif de ne pas mettre d’eau dans les oreilles jusqu’à la consultation post-opératoire. Le chirurgien est revu 1 mois après l’intervention, pour un contrôle des tympans et un contrôle auditif.

Un écoulement au niveau des oreilles dans les jours suivant l’intervention est fréquent, et ne doit pas inquiéter. Si l’écoulement se prolonge, une consultation auprès du chirurgien est programmée.

CHIRURGIE DES OREILLES DECOLLÉES : OTOPLASTIE

Cette intervention a pour but de donner un aspect plus esthétique aux oreilles décollées.

Déroulement de l’intervention

Cette intervention est prise en charge par la Sécurité Sociale (hormis les dépassements d’honoraires demandés par le chirurgien).
Elle se pratique sous anesthésie générale, ou sous anesthésie locale dans certains cas particuliers.

Les cicatrices sont dissimulées derrière les oreilles.

Suites opératoires

Le chirurgien ORL est revu généralement 48h à 72h après l’intervention pour contrôler l’absence de complications post opératoires (hémorragie, infection), puis 1 à 2 mois après l’intervention pour juger du résultat.